enfrit

Pinuccio Sciola, l’artiste de San Sperate qui fait chanter les pierres

Pinuccio Sciola, l'artiste de San Sperate qui fait sonner les pierres

San Sperate, véritable village-musée du Campidano avec ses centaines de murales et sculptures, propose une grande tradition en matière de la taille de la pierre. Pinuccio Sciola est certainement le meilleur artiste local, l’un des plus importants en Sardaigne. Né en 1942, il entame des études artistiques entre Cagliari et Florence avant de parcourir le monde, où il fera connaître et apprécier ses œuvres dans de grandes villes à l’international.

Des pierres sardes (trachyte, grès, calcaire et granit) qu’il choisit avec grand soin, naissent des œuvres d’art qui communiquent à tous son amour pour la Sardaigne. Sculptures qui parlent d’une ile mystérieuse et fascinante, plongée dans le silence mais pas pour autant avare en mélodies.

A tel point que lorsqu’il découvrit que la pierre n’était pas un matériel inerte et sans vie comme on le pensait jusque là, il mit en avant le filon des pierres dites sonores.

Sciola en dit d’ailleurs : «J’ai seulement appris à libérer la voix des pierres. Elle a toujours existé, sauf que personne ne lui avait prêté attention».

Il est vrai que ces pierres, parfois de formes primitives rappelant les menhirs, produisent de véritables sons qui fascinent aussi bien les musiciens que les profanes. Ce n’est pas rien que lors de concerts se sont présentés des musiciens traditionnels et autres percussionnistes qui faisaient vibrer et frottaient les pierres sonores de Sciola. Un succès qui perdure.

Pinuccio Sciola aime parcourir le monde mais il revient toujours dans sa San Sperate natale, où il habite une jolie maison campidanese et collabore avec certains laboratoires.

En 2006, il a suivi son projet de créer une École Internationale d’Art afin d’attirer dans son village de jeunes artistes de tous les continents et ainsi permettre un échange culturel qui puisse dépasser les barrières académiques.